Caribe Wave France Antilles a besoin d’une vague de soutien ! 2


Une mer turquoise, des plages de sable fin, un grand soleil, du rhum …Voilà ce que pense Madame Michu quand on lui parle des Caraïbes. En tant qu’étudiants en Master Géomatique appliquée aux études urbaines et aux risques on pense également à la forte activité tectonique que connaît cette zone du monde et qui expose ces îles à des risques importants, dont le risque tsunami.

Face à ce risque, l’ingénierie est loin d’être suffisante. Pour réduire au maximum la vulnérabilité des populations, il faut qu’elles y soient sensibilisées. Dans ce but, est organisé tous les ans depuis 2011 un exercice grandeur nature d’alerte aux tsunamis : Caribe Wave. Piloté par l’Unesco et réalisée en simultané dans 41 états de la Caraïbe, l’exercice aura lieu cette année le 17 mars. A cette occasion, l’accent est porté sur les systèmes d’alerte et l’évacuation en urgence des personnes exposées aux tsunamis.

Pour compléter cet exercice, qui omet l’apport du numérique et des réseaux sociaux en cas de crise, l’association Caribe Wave France Antilles a été créée. Portée par Gaël Musquet (ex président d’OpenStreetMap France et aujourd’hui à la Fonderie), l’objectif de cette association est de contribuer aux opérations de prévention et de protection de la population dans les Antilles françaises.

Pour cela, à l’occasion de l’édition 2015 de l’exercice, l’équipe de Caribe Wave France Antilles a déjà mis en place en Guadeloupe des dispositifs techniques dont l’objectif était de “créer un système d’alerte des populations potentiellement isolées” (OSMCaribewave).

Ils comptent réitérer cette opération cette année, à Marie-Galante. Il est prévu, entre autre, d’installer des capteurs météorologiques et sismiques, de déployer du matériel radio pour permettre la communication, et de réaliser des prises du vues aériennes grâce à un avion et à des drones.

Des appareils de communication sont installés

Des appareils de communication sont mis en place

Pour mener à bien cette opération, qui nécessite des moyens financiers, ils ont lancé une campagne de financement participatif : Geek contre tsunami 

Minimum 25 000 € sont nécessaires pour réaliser l’exercice à Marie-Galante. Si plus de fonds sont trouvés, l’association compte étendre cette opération sur d’autres territoires des Antilles.

A l’heure actuelle, cette campagne, qui se termine dans 6 jours, a rempli 50 % de son objectif. Alors qu’attendez vous pour leur apporter une vague de soutien ?

Plus qu'une semaine pour soutenir !

Plus qu’une semaine pour soutenir !

Article réalisé en collaboration par Laureline Gérard (@MapGinger) et Loïc Touron (@LoicTron)

Sources :

http://fr.ulule.com/caribewavefwi/

https://storify.com/OSMCaribewave/caribewave-antilles-francaises

http://www.srh.noaa.gov/images/srh/ctwp/ts_125.pdf

http://www.tsunamizone.org/caribewave/

http://mylenecolmar.com/rdv-le-25-mars-caribe-wave-exercice-de-simulation-de-tsunami-dimportance-pour-la-caraibe/


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Caribe Wave France Antilles a besoin d’une vague de soutien !