Des endroits calmes en ville ? Chatty Maps vous vient en aide !


London City Map (source: goodcitylive.org)

London City Map (source: goodcitylive.org)

« Ville » et « Calme » sont bien souvent considérés comme des oxymores. Pourtant, un groupe de chercheurs (composé de Daniel Quercia, Rossanos Schifanella et Luca Maria Aiello) a tenté de démontrer le contraire.

En effet, il y a quelques jours, ils ont sortis une carte interactive (Chatty Maps) présentant le résultat de leurs recherches pour le projet « Good City Life ». Ils ont étudié 12 Métropoles à travers le monde et ont cherché à représenter des ambiances.

La Méthode

Site de partage de photo Flickr (source: journaldugeek.com)

Site de partage de photo Flickr (source: journaldugeek.com)

Pour cartographier les bruits à des endroits spécifiques, les chercheurs ont d’abord créé une bibliothèque de mots liés au son (comme par exemple « bruyant », « crier », « aboyer », à « l’aéroport », etc…). Puis, à l’aide des balises géolocalisées sur Flickr, ils ont recensé les mots qui sont associés aux sons. Avec l’ensemble des données collectées, ils ont compilé les résultats en 5 catégories qui sont:

  • Les Transports;
  • La Nature;
  • Les Humains;
  • La Musique;
  • Et les Construction

Par exemple, une photo ayant été taguée avec les mots « rire » ou « discussion » serait classée dans la section Humain. Autre exemple, pour une photo mentionnant un « train », « avion » ou autre transport, serait classée dans la section Transport. En utilisant un algorithme, les chercheurs ont été en mesure de détecter les co-occurrences des mots qui, ensuite, leur ont permis de tracer la catégorie la plus représentative sur la carte.

La représentation graphique

Rome city map aux alentours du Colisée (source: goodcitylife.org)

Rome city map aux alentours du Colisée (source: goodcitylife.org)

Chaque rue a une couleur différente en fonction de l’ambiance majoritaire qui y règne. De ce fait, une rue où l’on retrouve souvent le sentiment d’avoir des véhicules sera représentée en rouge; celles où les gens ont un sentiment de nature, en verte; celles où il y a une importante vie humaine, en bleu; celles où il y a beaucoup de constructions, en gris, et enfin celles où l’ambiance générale est festive, en jaune.

L’écran se décompose en deux parties:

  • Tout d’abord sur la gauche de l’écran, il y a les différents menus qui, dans l’ordre, permettent de rechercher une rue, un quartier ou une ville dans Chatty maps. Ensuite, on a un menu où s’affichent les différentes catégories. On peut, au choix, toutes les cocher, ou seulement celles de son choix en fonction de ce qu’on recherche. Enfin, on a un menu permettant de choisir la ville dans laquelle on souhaite se rendre directement, sans oublier, juste en dessous, les zoom avant et arrière sur des zones.
  • A droite de l’écran (pour les plus large) ou en dessous comme sur le mien, en fonction de la rue sélectionnée, on a le nom de la rue en question. Puis un cercle donne les différents retour en pourcentage sur l’ambiance de cette rue, en fonction des données récoltées. Et enfin, on a un diagramme de type « radar » qui présente pour le quartier les sentiments et émotions qui y sont provoqués, en fonction des types de sons.

Pour aller plus loin/limite

On est en droit de se poser la question quant à la fiabilité d’une telle carte. En effet, elle repose avant tout sur des « Tag » associés a des photos. Cependant, prenons l’exemple d’une personne qui prend en photo sa nouvelle voiture, et la poste sur Flirck : directement cette photo va être considérée, et prise en compte, comme du transport. Or, ça ne renvoie pas forcément aux sensations que l’on peut avoir dans ce quartier, qui peut être calme, par exemple. Cependant, en regroupant un grand nombre de données, on peut s’attendre à trouver un sentiment général, au final.

Une ville est un objet sans cesse en mouvement, il faudrait donc apporter à la carte une évolution continuelle des données collectées afin d’avoir une mise à jour régulière de la carte. Car en fonction des saisons (par exemple festival en été), ou des aménagements nouveaux (axe de transports, création d’un nouveau quartier), les ambiances peuvent énormément changer.

Cette carte relève, au final, plus d’un projet artistique que réellement scientifique; au vue de la collecte des données. Toutefois, elle offre une réelle innovation comme jusque là, personne ne s’était intéressé aux sons et à la perception de ces derniers dans un milieu urbain. Autre axe de développement éventuel, cartographier davantage de villes dans le monde, à commencer par au moins une ville française, comme Paris ou Lyon.

 

By Maxime C.


Sources:
-http://goodcitylife.org/chattymaps/index.html
-http://goodcitylife.org/chattymaps/project.html
-https://rslnmag.fr/transports-bruits-de-foules-et-musiques-une-cartographie-des-sons-urbains/
-https://siecledigital.fr/2016/10/21/cartes-lignes-permettront-de-trouver-endroits-plus-calmes-de-ville/
-https://www.wired.com/2016/03/chatty-maps-chart-citys-sounds-street-street/

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *