Le littoral de Normandie et des Hauts-de-France cartographié en 3D


Ahhh le superbe littoral normand ! Entre les longues plages du débarquement et la célèbre Côte d’Albâtre, il est essentiel de protéger cet héritage aussi bien historique que naturel. En effet, l’érosion du littoral persiste et touche dangereusement les 140 km de falaises crayeuses comprises entre l’estuaire de la Somme et celui de la Seine. Ces falaises qui tombent à pic dans la Manche sont de plus en plus concernées par le risque d’érosion. Les riverains sont souvent déplacés par sécurité car le trait de côte recule à Etretat comme ailleurs. Toutefois, il n’y a toujours aucunes nouvelles d’Arsène Lupin qui semble s’être retranché dans l’Aiguille creuse d’Etretat.

Tant pis, le gentleman-cambrioleur ne pourra pas lire cet excellent article et ainsi apprendre que le littoral normand est au cœur d’un projet de cartographie en 3D. Tout d’abord, il faut savoir que depuis 2013, le Réseau d’Observation du Littoral Normand et Picard (ROLNP) se penche sur un projet de cartes fiables sur la topographie du littoral. Comme d’autres espaces littoraux avant elle (Languedoc-Roussillon et Finistère), la Normandie a également voulu se doter des dernières avancées cartographiques 3D et de relevés très précis. J’avais déjà évoqué le programme Litto3D dans un article que je vous invite a lire (https://veillecarto2-0.fr/veille-2/carto_numerique/cartographier-les-cotes-bretonnes-avec-litto3d-finistere/).

Néanmoins, c’est seulement depuis le 29 août 2016 que le projet a concrètement débuté. C’est notamment depuis le département de la Manche (et plus précisément Granville et les Iles Chausey) que commence les premières collectes de données à travers un relevé laser du littoral. C’est une étape extrêmement technique qui ne peut se faire que lorsque toutes les conditions sont optimales. Ce relevé laser est réalisé depuis des avions et permet d’entrevoir une cartographie 3D du littoral, en comprenant donc à la fois une zone terrestre et une zone maritime. Le littoral sera alors couvert sur une largeur de 400m visualisant ainsi l’intérieur des terres, le trait de côte et une distance en mer variable selon la profondeur de l’eau (5m de profondeur en basse mer).

Le ROLNP œuvre dans ce projet avec les spécialistes français du domaine, autrement dit le Service Hydrographique et Océanographique de la Marine (SHOM). Le SHOM est donc capable de réaliser ces vols LIDAR topo-bathymétriques (LIDAR = Light Detection And Ranging). De surcroit, ces relevés laser seront réalisés avec une nouvelle génération d’outils : le LIDAR HawkEye III. Cet instrument est capable de mesurer à 40 cm près les profondeurs.

 

HawkEye III

Le LIDAR HawkEye III (source: http://www.rolnp.fr/rolnp/index.php/ressources-et-travaux/strategie-de-suivi/641-l-outil-hawkeye-iii)

Le projet a été long à mettre en place à cause de la turbidité de l’eau comme l’exprime Nathalie Pfeiffer, chef de projet du ROLNP: « La technologie existe depuis quelque temps, mais n’avait encore jamais pu être utilisée sur le littoral de la Manche, dont les eaux troubles ne permettaient pas de bons résultats« . Le projet est donc finalement lancé avec succès grâce également à de bonnes conditions météorologiques. La campagne de relevés laser continuera ainsi jusqu’à fin octobre pour nous offrir les premières données et cartes vers décembre. Ensuite les vols reprendront une dernière fois au printemps 2017 et seront répétés tous les six ans pour actualiser les données et l’éventail cartographique 3D.

Cette cartographie en 3D du littoral de Normandie et des Hauts-de-France offrira une vision précise et inégalée jusqu’à présent. Le SHOM, en charge du programme national Litto3D a pour but d’apporter une vision intégrée de la totalité de l’emprise côtière (400m environ). Les scientifiques pourront étudier l’évolution du trait de côte et les aménageurs auront accès à cet outil fiable et renouvelé.

Exemple de relevés laser (source: http://www.tendanceouest.com/actualite-192894-le-littoral-de-normandie-cartographie-pour-la-premiere-fois-en-3d.html)

Le SHOM va donc pouvoir réaliser en Normandie et dans les Hauts-de-France son programme national Litto3D. Celui-ci vise in fine la production d’un modèle numérique de référence continu terre – mer.

Concrètement, quel est l’apport de Litto3D sur ces nouvelles côtes ?

La réponse se conjugue en deux temps. En premier lieu, l’outil permettra dans l’immédiat de régler les questions urbanistiques. Il pourra aussi établir les priorités de l’action publique et améliorer la prévention concernant le risque de submersion marine. Dans un second temps, l’outil permettra d’étudier le phénomène d’érosion du trait de côte. Les spécialistes pourront dès lors connaître les évolutions morphologiques du littoral tous les six ans.

Cette cartographie 3D du littoral arrive à point nommé. Le 25 août dernier, un nouvel éboulement de falaise s’est produit en Seine-Maritime à Saint-Martin-aux-Buneaux. L’érosion a engendré un éboulement sur une longueur de 100m non loin des habitants qui se trouvaient sur la plage. L’érosion ajouté à une forte anthropisation rend les zones côtières très à risque. L’outil Litto3D va sans nul doute permettre une meilleure compréhension du littoral.

Pour approfondir, il serait intéressant d’ajouter un volet cartographique Litto3D à la plateforme ArcGIS Online dont dispose le ROLNP. En effet, l’aspect analyse du littoral et prévention des risques pourrait très bien s’inscrire dans la Story Map « Dynamique et risques côtiers« .

Sources:

http://www.shom.fr/les-activites/projets/modele-numerique-terre-mer/

http://www.shom.fr/le-shom/actualites/les-communiques/actualite-detaillee/article/litto3dR-premier-vol-dacquisition-par-le-shom/

http://rolnp.maps.arcgis.com/apps/MapJournal/index.html?appid=b8f85a0571db4fbfb3c1f6fbeff10cf9&webmap=18fe50afec95421b82c7e6020e5df00c

http://www.rolnp.fr/rolnp/index.php/ressources-et-travaux/strategie-de-suivi/641-l-outil-hawkeye-iii

http://www.rolnp.fr/rolnp/index.php/ressources-et-travaux/strategie-de-suivi/177-synthese/643-suivi-du-littoral-manche-est-mer-du-nord-les-premiers-vols-lidar-topo-bathymetriques-debutent

http://www.meretmarine.com/fr/content/debut-dune-cartographie-3d-du-littoral-de-normandie-et-des-hauts-de-france

http://www.tendanceouest.com/actualite-192894-le-littoral-de-normandie-cartographie-pour-la-premiere-fois-en-3d.html

Jobin Maxime

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *