Surging Seas : une carte interactive sur l’élévation du niveau de la mer


A l’occasion de la COP21 qui se déroule en Décembre à Paris, une équipe de recherche de Climat Centrale (un organisme de scientifiques et journalistes travaillant sur la question des changements climatiques) a produit une carte interactive, Mapping Choices pour mesurer l’élévation du niveau de la mer causée par les activités humaines. Le but de cet organisme est d’informer le public (principalement un public américain) sur les effets de nos modes de vie. Cette carte permet de mettre en comparaison deux niveaux d’augmentation des eaux selon plusieurs critères. Ces simulations portent sur l’horizon 2200. Il est possible de faire une comparaison selon l’augmentation des températures par seuils (1,5°C; 2°C; 3°C ou 4°C : 2°C étant le seuil maximal fixé par l’ONU à ne pas dépasser d’ici 2100 et 4°C la situation telle qu’elle est à l’heure actuelle) ou selon des scénarios. Ces scénarios portent sur les efforts que l’homme fera à l’avenir pour réduire les émissions de CO2 avec comme pour les températures, différents cas allant du meilleur au pire des cas: réduction majeur des émissions (scénario RCP 2.6 défini par le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) ou pollution sans contrôle (scénario RCP 8.5). On paramètre ensuite une période déterminant la durée de conservation d’ un tel mode de vie (jusqu’en 2050 ou 2100). Par exemple, un scénario dans lequel nous réduisons de façon drastique nos émissions de CO2 jusqu’en 2100, ensuite la simulation suppose aucune pollution supplémentaire à partir de cette date jusqu’en 2200.

Exemple de l'élévation du niveau de la mer sur New York

Comparaison d’une augmentation des eaux avec  une élévation de 2°C et 4°C sur New York en 2200

Cependant, ces simulations se basent sur différentes sources selon que l’on se trouve aux Etats-Unis ou dans le reste du monde. Pour les U.S.A., les fonds de carte utilisés sont basés sur des données de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) et sur des données provenant de la SRTM (Shuttle Radar Topography Mission) de la NASA (qui sont moins fiables que celles de la NOAA et qui ont tendance à sous estimer les simulations hors-U.S.A.).

Un bon outil pour éveiller les consciences sur les risques qui nous menacent si nous ne changeons pas nos modes de vie. Vous pouvez consulter Mapping Choices ici: http://choices.climatecentral.org/#12/40.7116/-74.0010?compare=temperatures&carbon-end-yr=2100&scenario-a=warming-4&scenario-b=warming-2

 

Sources :http://www.climatecentral.org/

https://nextcity.org/daily/entry/maps-cities-future-flooding-climate-change

http://www.developpement-durable.gouv.fr/Decouvrir-les-nouveaux-scenarios,22612.html

https://www.ipcc.ch/home_languages_main_french.shtml

http://tntcat.iiasa.ac.at:8787/RcpDb/dsd?Action=htmlpage&page=welcome

http://www.noaa.gov/

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *