Un bon coin à champignons ça ne se donne pas ! 1


Si j’écris cet article aujourd’hui, c’est pour pousser un coup de gueule au nom de l’AACCMM* toute entière. La raison de notre courroux ? Un inconscient a décidé de créer une carte interactive permettant de partager les coins à champignons !

Je sais que sur Veille Carto, la mycologie est un sujet sensible. En effet, deux articles sont déjà parus en 2014 et 2015 pour présenter des cartes visant à contrer « l’omerta des cueilleurs de champignons ». Décidément, les champignons sont un vrai marronnier sur ce blog…

Les cartes présentées les années précédentes étaient heureusement trop peu précises pour compromettre nos précieuses récoltes. Mais cette fois, Christophe Boutet, président d’une école d’informatique à Besançon va encore plus loin. Sa carte réalisée grâce à uMap permet à tout le monde et surtout à n’importe qui de géolocaliser ses coins à champignons.

Nul doute qu’elle fera scandale parmi les amateurs de cueillette. D’ailleurs, la résistance s’organise déjà et certains détournent la carte pour :

  • exprimer leur opposition au projet

    opposition

  • induire les néophytes en erreur

    induire en erreur

  • essayer de leur jouer un mauvais tour

    psilo

  • de les empoisonner

    empoisonner

  • de les éloigner définitivement

    tcherno

*Association des Amateurs de Cueillette de Champignons de la Mairie de Montreuil.
Jeune association créée en novembre 2016 visant à rassembler les passionnés de cueillette urbaine de champignons de Montreuil et de l’Est de Paris.
Président : Guillaume Lequy
Nombre d’adhérents : 1

Critique de la carte

Le coup de gueule mycologique étant poussé, revenons à des considérations plus géographiques, car c’est ce qui nous intéresse sur Veille Carto.

Cette carte collaborative est intéressante car elle permet de mettre en évidence deux problèmes souvent rencontrés sur ce genre de cartes modifiables par tous.

Le premier, c’est que nombreuses sont les personnes qui ne savent pas s’en servir. Si certains ont réussi à créer des polygones pour représenter des zones propices à la cueillette, ou des lignes pour symboliser la présence de champignons le long d’un chemin, nombreux sont les utilisateurs qui se contentent de placer un point, sans même lui donner un titre ou une description. De rapides explications permettraient d’augmenter la qualité des contributions.

Le second problème est que de telles cartes collaboratives permettent aux nombreux trolls qui peuplent Internet de laisser libre cours à leur humour, parfois douteux. Afin de faire avancer un tel projet dans la bonne direction, il serait préférable de garder un certain contrôle sur les contributions, en supprimant régulièrement les entrées humoristiques ou hors-sujet.

Pire, Christophe Boutet, défenseur du logiciel libre, confie à France Info dans un article que sa carte fait régulièrement l’objet de sabotages ! Il envisage d’ailleurs « de récupérer les données et de publier une nouvelle carte, qui ne sera pas vandalisable ». Cela remet en question sa démarche de cartographie collaborative et pose le problème du mode d’administration des contributions.

Une chose est sûre, certains cueilleurs de champignons ne semblent pas favorables à l’opendata.


Sources

Carte trouvée sur lemonde.fr

Propos de l’auteur de la carte à propos du sabotage des données ici

Les images illustrant l’article sont des captures d’écran de la carte de Christophe Boutet.

Image à la une : ducatillon.com


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Un bon coin à champignons ça ne se donne pas !