La carte des antipodes


On s’est tous plus ou moins déjà posé la question de ce qu’il y avait sous nos pieds, de l’autre côté du monde, donc aux antipodes ?

Le service de cartographie Antopods Map, nous permet d’avoir des réponses à nos questions ! Il permet de déterminer le lieu de la Terre diamétralement opposé à un autre, comme si on pouvait creuser un tunnel en ligne droite en passant par le noyau de notre planète.

Ce système de cartographie réalisé en 2013 à partir de Google Maps, rencontre un grand succès depuis quelques jours seulement. Le principe est simple, il suffit d’entrer le nom d’une ville, d’un pays ou d’un code postal sur la carte de gauche pour que la carte de droite affiche ses antipodes.

L’océan comme débouché

Pour une première observation, ne soyez pas surpris ! Ne vous attendez pas à sortir de ce tunnel souterrain directement sur la terre ferme. N’oubliez pas que la surface de notre planète est constitué de 71% d’eau, surtout dans l’hémisphère sud, rares sont les terres à être aux antipodes l’une de l’autre. Ainsi la quasi-totalité de l’Europe, de l’Afrique, de l’Océanie, de l’Amérique du Nord débouchent sur un océan. Cependant, une bonne partie de l’Espagne rejoint la Nouvelle-Zélande tandis qu’une partie de l’Asie du sud et du sud-est (Philippines, Malaisie, Indonésie, Vietnam, Chine) rejoint l’Amérique du Sud, notamment le Chili et l’Argentine. Les pôles sont aussi propices pour rejoindre la terre ferme. Assez intuitivement, l’Amérique du Nord au-delà du cercle polaire, le Groenland et une partie de la Sibérie sont diamétralement opposés à l’Antarctique.

Une quinzaine de villes sont exactement (ou presque) aux antipodes l’une de l’autre. Parmi elles, La Corogne en Espagne et Christchurch en Nouvelle-Zélande, Madrid et Weber (toujours en Nouvelle-Zélande), Hong Kong en Chine et La Quiaca en Argentine ou Ulan Ude en Russie et Puerto Natales (Chili).

Pour le cartographe curieux, il est possible de calculer assez facilement les coordonnées géographiques d’un point antipode en procédant de la manière suivante :

  • Convertissez la latitude du point d’origine en celle du point de l’hémisphère opposé : par exemple 45° Nord deviendra 45° Sud ou -45°
  • Soustrayez la longitude actuelle à 180° pour trouver la longitude de l’antipode : par exemple 25° Ouest donnera 180° – 25° = 155° Est ou -155°

C’est un outil qui aurait pu plaire à Jules Verne dans Voyage au centre de la terre, et à tous ceux qui, enfants, se sont demandé ce qu’il y avait sous leurs pieds.

carte des antipodes

 

Sources :

http://hitek.fr/42/antipodes-map-carte-renseigne-endroit-sur-terre-creuse-tunnel_5187

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/08/09/01016-20170809ARTFIG00184-carte-des-antipodes-qu-y-a-t-il-sous-vos-pieds.php

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *