L’expérience d’un mapathon avec CartONG


Un mapathon avec CartONG : de quoi parlons-nous ?

Jeudi dernier, le 21 septembre, a eu lieu un mapathon organisé par les bénévoles de l’Organisation Non Gouvernementale CartONG (1) au Liberty Living Lab à Paris. Un mapathon est l’occasion de réunir quelques dizaines de cartographes de tout niveau de compétences pour contribuer au projet MissingMap, permettant ainsi de former les débutants,  d’échanger entre contributeurs et de créer un environnement propice à la cartographie. Ils sont organisés régulièrement dans toute la France mais aussi à l’étranger, la participation est gratuite et ouverte à tous. Le projet Missing Maps, fondé en 2014 par des ONG américaines et britanniques, est apparu en France en 2015 sous la coordination de CartONG. Il consiste « à cartographier préventivement les zones les plus vulnérables de la planète, afin d’optimiser la réponse des ONGs sur le terrain en cas de crises ». (http://www.cartong.org/fr/partner/missing-maps). Pour cela, la contribution au projet se fait sur la plateforme Open Street Map à partir de l’imagerie satellite, aucun logiciel spécifique n’est donc nécessaire.

 

Un mapathon tourné vers le Mexique

Au vu des événements sismiques qui se sont déroulés au Mexique ces derniers jours, le mapathon de jeudi dernier n’était pas consacré à la cartographie des projets préventifs mais à la cartographie d’urgence des zones durement touchées par ces séismes à répétition soit Mexico, Axochiapan et le Chiapas. Nous nous sommes rendus compte de l’importance de cette tâche en voyant que la plupart de ces zones n’étaient représentées que par des routes et des zones blanches sans données sur la plupart des services de cartographie en ligne tel que Google Maps.

source : Google Maps, septembre 2017

L’objectif de la soirée a donc été de tracer l’ensemble des bâtiments, que ce soit des habitations, des immeubles de bureaux ou encore des fermes, situés sur les zones déterminées comme prioritaires. Ainsi, 6728 bâtiments ont été cartographiés au cours de la soirée selon l’équipe de CartONG (à la fois par les personnes présentes au mapathon et par la communauté d’Open Street Map à distance). Grâce à cela, l’emplacement de potentiels dégâts matériels et/ou humains importants ont été signalé permettant aux secours d’intervenir de manière plus efficace. Pour l’occasion, Catalina Lopez Portillo, une représentante de l’ambassade du Mexique à Paris nous a fait l’honneur d’être présente. Entre autre, elle nous a fait part de son sentiment vis-à-vis des catastrophes touchant le Mexique et a exprimé sa gratitude envers les organisateurs du mapathon et les personnes présentes nous donnant ainsi un caractère très concret de l’ampleur des difficultés auxquels la société mexicaine doit faire face.

 

Ces mapathons sont l’occasion de faire un premier pas dans la cartographie pour certains, d’en apprendre davantage et, pour d’autres, de partager leurs connaissances au sein d’un groupe le temps d’une soirée tout en contribuant à un projet humain intense. Pour les curieux, pourquoi ne pas tester la plateforme depuis chez vous ? (2). Pour les plus hésitants, le prochain mapathon se déroulera le 28 septembre à Lyon alors n’hésitez pas à apporter votre contribution !

 

(1) ONG française créée en 2006 par des cartographes souhaitant améliorer la façon dont les organisations humanitaires utilisaient les cartes et les données géographiques. Elle a depuis grandi et propose aux acteurs de l’humanitaire et du développement de nombreux outils innovants de gestion de l’information, de cartographie, d’analyse et de communication. » (Source : http://www.cartong.org/ngo-overview)

(2) http://tasks.hotosm.org/?sort_by=priority&direction=asc&search=missing+maps

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *