Du changement pour la 3D de Geoportail


Créé en 2006 Géoportail a pour vocation de faciliter l’accès aux données géographiques de référence pour le grand public. Mis en œuvre par l’IGN afin de concurrencer le géant GoogleEarth, il s’essaye à la 3D en 2007.

Avant, sans logiciel : pas de 3D

Avant pour bénéficier de l’affichage en 3D des paysages et/ou d’une présentation des bâtiments en perspective, il fallait obligatoirement télécharger TerraExplorer. Un logiciel gratuit qui n’était apparemment pas une partie de plaisir à installer. Quant on s’était affranchis de toutes les difficultés du processus d’installation, l’exploration en 3D sur le navigateur internet du Géoportail  semblait prometteuse.

A l’époque les bâtiments était davantage représentés en perspective qu’en 3D. Un menu déroulant permettait de découvrir les plus beaux paysages. A l’époque, Le Figaro en avait parlé : « L’affichage est rapide, le moteur de recherche efficace, et de nombreuses zones apparaissent dans une résolution supérieure à ce que propose Google Earth. » (Figaro)

En théorie, ce qui a changé

Aujourd’hui, l’IGN nous propose un affichage 3D sans téléchargement de plugins, ni installations de logiciels supplémentaires.

Toutes les données sont consultables en 3D : cartes IGN, cartes anciennes, vues aériennes, …

Le relief est généré à partir du RGE Alti de l’IGN sur tout le territoire national. En complément quelques données d’altitudes de la NASA ont été utilisées pour les autres zones.

Photographie aérienne en vue 3D, La Réunion

Photographie aérienne en vue 3D, Mont-Blanc, Alpes

Carte de l’état-major en vue 3D, Corse

Carte IGN Classique en vue 3D, Le Dôme du Goûter, Alpes

Cependant, l’IGN nous prévient que ce nouvel outil présente encore quelques limites. En effet, l’outil 3D n’est pas encore adapté aux mobiles. Il souligne également qu’il est important d’avoir une version « à jour » de son moteur de recherche (Chrome, Firefox, etc.), la fluidité de l’outil pouvant être altérée dans le cas inverse. Enfin, on apprend que les bâtiments n’ont pas encore d’élévation.

L’institut présente son outil comme étant encore expérimental et voué à connaitre des améliorations fonctionnelles.

 Nous l’avons testé : notre avis

Avant tout, Géoportail qui s’est doté d’une nouvelle interface en novembre 2016 est encore un peu difficile à prendre en main quant on a connu l’ancienne version. L’outil 3D quant à lui, est un peu lent et la prise en main n’est pas très instinctive (malgré la petite explication proposée après avoir cliqué sur le bouton « 3D beta » ). Les fonctionnalités exposées par Géoportail fonctionnent correctement. Néanmoins, l’absence d’élévation des bâtiments représente un vrai manque pour l’outil.

Paris en vue 3D, des ponts un peu bizarres

Finalement, la 3D proposée à ce jour par Géoportail est intéressante pour distinguer le relief de territoires plus ou moins incisés, là où GoogleMaps ne propose qu’une élévation des bâtiments sans topographie. On regrette quand même de ne pas avoir d’élévation sur les bâtiments des grandes villes comme Paris où la topographie peut renvoyer des images un peu étonnantes.

 On restera attentifs sur les futures améliorations de l’outil.


 Nos sources

Le Géoportail :

https://www.geoportail.gouv.fr/carte

Présentation du Géoportail sur le site de l’IGN :

http://www.ign.fr/institut/activites/geoportail

Notification en novembre 2016 de la nouvelle interface du Géoportail :

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A11085

Article de 2007 du Figaro lors de la mise en place de la 3D sur Géoportail :

http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2007/12/19/01007-20071219ARTFIG00350-le-geoportail-sessaie-a-la-d-.php

Article de mars 2017 sur le nouvel outil 3D du Géoportail :

https://www.geoportail.gouv.fr/actualites/naviguez-facilement-en-3d

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *