GIS et Patrimoine


Google Maps, Google street view et Google Earth présentent des « promenades virtuelles » 19 des 960 sites constituant le patrimoine culturel et naturel reconnu par l’UNESCO. Google street view propose des vues presque panoramiques à 360° à l’horizontale et à 290° à la verticale[1]. Selon la directrice de l’UNESCO ce partenariat permet d’encourager la participation à la sauvegarde de ces sites.

Le géant de l’internet n’est pas le seul acteur à s’intéresser à la représentation web des sites naturels. Nous pouvons citer l’exemple de la numérisation 3D de la forêt de Madhya Pradesh en Inde par la société Hexagon Geospatial. Installée dans le paysage des nouvelles technologies depuis 1965, le groupe Suédois fort de ses 16000 employés[2], se lance dans le secteur de l’information géographique avec leur filiale Hexagon geospatial. Cette filiale propose des solutions pour collecter et partager des données. Présent de 46 pays, Hexagon Geospatial, est une entreprise pionnière dans le secteur des SIG en Inde.

Depuis 1997, le MFD (Maharashtra Forest Department) décide de créer sa base de données de la forêt de Maharashtra. A partir de 2012, le département investi dans 6400 téléphones mobiles distribués à des agents de terrain afin de collecter des données dans la forêt via une application[3]. En janvier 2017, le MFD décide d’investie dans l’imagerie satellite en temps réel pour traquer les feux de forêt, la déforestation et le braconnage.

Forêt de Maharashtra

Collections of Lidar points show trees in the Sierra National Forest, where much of the research on remote sensing has occurred.

Cette initiative a également été menée dans l’Etat de Madhya Pradesh dont un tiers du territoire est à l’état de nature. Ce projet a été confié à la société Hexagon geospatial avec les logiciel ERDAS Imagine (télédétection et SIG) et ERDAS Apollo (data management). Les images satellites proviennent de LISS III, LIS IV et WorldView[4]. Ces technologies permettent de mettre en évidence les changements de la forêt.

ESRI est un autre acteur GIS également sur le segment de la numérisation du patrimoine naturel. En effet, on retrouve ESRI dans l’aventureuse numérisation des pics montagneux. Vous pouvez prendre le temps de visionner l’ascension ici. « Peaks and Valleys » vous emmènera en quelques clics vers des monts et merveilles à plus de 2500 ft du Mont Everest, K2, Kanchenjunga, Lhotse ou encore Makalu. N’hésitez pas non plus à faire un détour par le Kilimanjaro ou au  Mont Blanc.

Bonne visite !

[1] Source

[2] Source

[3] Source

[4] Source

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *