Google Maps, une application de plus en plus intrusive


La semaine dernière, Google a annoncé l’apparition de deux nouvelles fonctionnalités au sein d’une de ses applications phares : Google Maps. La première concerne son emplacement de stationnement : Google Maps retiendra où vous êtes garés. Cette nouvelle fonctionnalité ne constitue pas une révolution dans le monde de la navigation sur smarthphone : CarPlay (application de navigation d’Apple) ou d’autres applications comme Parking Memory permettent aussi de mémoriser sa place de parking.

Ici, c’est la seconde fonctionnalité qui nous intéresse. Comme la première, elle ne constitue pas une innovation (car des fonctionnalités proches sont déjà utilisées par Messenger de Facebook ou Uber) mais nous pouvons nous interroger sur le respect de notre vie privée. En effet, Google Maps a annoncé le lancement d’une fonctionnalité permettant de partager sa localisation avec ses contacts en temps réel. Pour cela, il suffira de sélectionner le point bleu (indiquant votre position) et de choisir les contacts avec lesquels vous voulez partager votre position. Il sera aussi possible de suivre une personne en déplacement, lors d’un voyage par exemple. Il faudra juste indiquer le temps durant laquelle la personne souhaite être tracée. A noter que l’utilisateur peut activer ou désactiver cette localisation quand il le souhaite, il n’y a pas, pour le moment, d’activation automatique

Localisation des utilisateurs de la nouvelle fonctionnalité de Google Maps (source : https://sd-cdn.fr/wp-content/uploads/2017/03/partage-position-google-maps.png)

Localisation des utilisateurs de la nouvelle fonctionnalité de Google Maps (source : https://sd-cdn.fr/wp-content/uploads/2017/03/partage-position-google-maps.png)

Pour rappel, selon la plupart des classements faits, Google Maps est l’application pour smartphone la plus utilisée dans le monde. A ce titre, la récupération de données personnelles telles que la localisation de ces utilisateurs peut sembler être intéressante et vite devenir rentable du fait de sa grande communauté. Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, offrant bien évidemment des avantages aux utilisateurs, Google pourra ainsi récolter des informations sur vos habitudes et notamment celles liées à tous vos déplacements (dont les déplacements à pied). Ces informations pourront par la suite être vendues à des annonceurs, utilisant Maps pour faire de la publicité ciblée. Selon Anouch Seydtaghia, qui est un journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Google Maps dispose d’un potentiel de développement très élevé qui permettra à Google « d’entrer sur de nouveaux marchés ».

Outre les usages détournés de cette nouvelle fonctionnalité (des parents qui suivent leur enfant à la trace par exemple), nous pouvons nous interroger sur où se situe la limite entre la technologie et notre vie privée. De nombreuses applications récoltent des données personnelles sans que nous en ayons conscience. Il semble donc important de rappeler qu’il y a toujours des contreparties lorsque nous utilisons des applications dites gratuites. Certes, elles offrent des services intéressants mais elles répondent aussi à un modèle économique : la collecte de données correspond dans beaucoup de cas à cette contrepartie.

Sources :

Article de Renald Boulestin (ITEspresso) : http://www.itespresso.fr/google-maps-android-place-parking-151730.html

Article d’Anouch Seydtaghia (Le Temps) : https://www.letemps.ch/economie/2017/03/24/devenu-plus-intrusif-google-maps-aura-plus-valeur

Article de Jérome Garay (Génération Nouvelle Technologie) : https://www.generation-nt.com/google-maps-partage-localisation-temps-reel-actualite-1940788.html

Article de Valentin Blanchot (Siècle Digital) : https://siecledigital.fr/2017/03/24/google-maps-partage-position-temps-reel/

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *