#Metro


Nos smartphones sont aujourd’hui tous doté d’un GPS et par conséquent de plus en plus d’applications font usage de ces données.

Parmi ces applications, Instagram, le réseau social de partage de photo. Pour mettre en avant leur photographies, les utilisateurs accompagnent leur description par des hashtag (une sorte de mot clé) qui permettent de rattacher leur image à un élément plus large (un événement, un lieu, une idée…)

Instagram permettant de géolocaliser ces photos, une sorte de base de donnée de hashtag géolocalisé s’est crée donnant l’idée à Tin Fischer un journaliste allemand spécialisé dans l’analyse de donnée de les représenter sur une carte, un projet qu’il a appelé #tagsandthecity.

Les métros installés dans les grandes villes façonnent en grande partie notre représentation de l’espace, et c’est vraisemblablement pour cette raison que Tin Fischer a choisi de représenter les hashtag les plus utilisé aux abords des stations de métro. Pour ce faire un rayon de 300m a été défini autour des 100 stations les plus populaires qui se sont vu renommées avec le hashtag le plus populaire. Le concepteur ayant quand même manuellement écarté les hashtag portant le nom de la station ou d’un événement temporaire pour prendre le suivant.

Les stations nouvellement nommées ont été ensuite disposées avec un figuré en accord (bar, musée, restaurant…) sur les plans de métro des villes concernées (Berlin, Londres New-York, Paris et San Francisco). Ces plans ne sont d’ailleurs pas les versions officielles, mais des réalisations du designer français Jug Cerovic qui a réalisé pour de nombreuses villes, un plan « officieux » utilisant des règles graphiques communes.

tagsandthecity-paris

 

Malheureusement, selon Tin Fischer, la méthode actuelle de diffusion des données sur Instagram ne permet plus de procéder à des mises à jour de cette carte qui doit se contenter de données datant de 2014.

Ce projet est interressant dans la mesure où il permet de mettre en avant des stations et par extension des quartiers populaire auprès des jeunes (principaux utilisateurs d’instagram) et d’identifier les éléments urbains les plus populaire auprès de cette catégorie de population (bars, musées, lieux touristiques…).

Ce projet est à rapprocher d’autres projet de représentation des données géolocalisée, notamment la Sightsmap, une carte interactive utilisant les données géolocalisées de Panoramio et FourSquare pour générer une heatmap des lieux les plus touristiques au monde.

Sources :

https://www.tagsandthecity.net/

https://www.citylab.com/design/2017/01/the-new-york-subway-system-according-to-instagram/513443/

http://www.sightsmap.com/

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *