Belgocontrol cartographie les zones propices à l’implantation d’éoliennes en Belgique


I. Le développement des énergies renouvelables, des réponses incontournables face aux enjeux actuel

Face aux changements climatiques, la pollution de l’air, les risques géopolitiques, aux problèmes de la maîtrise à long terme des prix de l’énergie et au développement économique des territoires, les énergies renouvelables sont devenues l’une des réponses incontournables.

 » Une source d’énergie est renouvelable si le fait d’en consommer ne limite pas son utilisation future. C’est le cas de l’énergie du soleil, du vent, des cours d’eau, de la terre. Mais aussi généralement de la biomasse humide ou sèche, à l’échelle de la durée de vie de l’humanité. Ce n’est pas le cas pour les combustibles fossiles et nucléaires. ” Olivier Gergaud

Belgocontrol est une entreprise publique autonome belge chargée

du contrôle du trafic aérien, de la formation des contrôleurs aériens et personnel technique, et de l’installation et de l’entretien de l’infrastructure de navigation aérienne en Belgique. L’entreprise belge a voulu contribuer au développement de l’énergie renouvelable en cartographiant les parcs éoliens en Belgique à proximité d’aéroports. La sécurité du trafic aérien se présente tout de même un enjeu majeur face à ces grandes constructions. En effet la proximité des éoliennes, ont un impact sur les systèmes de radionavigation, radar et de communication utilisés par les contrôles aériens civil et militaire. Belgocontrol a donc mené en 2016 une étude approfondie ce qui a découlé sur une carte des zones bâtissables plus large autour des installations aéronautique.

II. Une carte de l’implantation future des éoliennes ne présentant pas tous les paramètres à prendre en compte

La carte produite par Belgocontrol délimite trois types de zone.

  • Les zones rouges (zones interdites), font l’objet d’interdiction d’installation d’éoliennes dû à l’importance de l’impact sur les systèmes et opérations.
  • Les zones oranges devront toujours faire l’objet d’une analyse. L’analyse sera effectuée par un bureau d’étude externe (dans la zone de 10-16 km autour d’un radar secondaire). Par Belgocontrol (dans la zone de 3-7 km autour d’une radiobalise).
  • Les zones bleu clair, devront faire l’objet d’analyse par Belgocontrol. Notamment en ce qui concerne la hauteur des éoliennes et une demande doit être introduite.

Cette carte permet aux promoteurs immobiliers de voir les zones où il y a la possibilité d’implanter ou non les éoliennes avant même l’introduction d’une demande. Ce qui leur épargnera des coûts supplémentaires. Les procédures pour les avis seront, quant à elles, rendues plus rapidement. Cette année, Belgocontrol a déjà traité 183 demandes pour la construction d’une ou plusieurs éoliennes sur le territoire belge, dont 151 ont été approuvées et 26 ont reçu un avis négatif. Pour 2017, Belgocontrol constate déjà jusqu’à présent une augmentation du nombre de demandes.

Cette carte permet de voir les zones d’implantation ou non des éoliennes selon des paramètres de sécurité. Mais elle ne présente pas tous les paramètres à prendre en compte pour l’installation d’éolienne. Ces paramètres devront comprendre la présence de vents puissants, réguliers et fréquents, distance entre éolienne et infrastructure pour éviter les nuisances sonores et visuelles, un sol résistant pour la fondation de l’éolienne, la proximité d’un réseau électrique pour s’y accorder et pour moins de coût et ne pas nuire à la faune et la flore. De plus chaque éolienne devra faire l’objet de balisage lumineux ce qui pourrait compliquer la tâche des pilotes afin de distinguer les signaux lumineux relatif à l’aéroport.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *