Un SIG complet dédié aux Sapeurs – Pompiers


À l’heure actuelle, les SIG occupent une place importante au sein de la gestion de crise. Aussi bien dans l’organisation que dans la représentation des données alphanumériques, spatialement référencées.

Par définition, ils permettent d’acquérir, de gérer, de hiérarchiser, de traiter et de restituer des données géographiques, sous forme de plans et cartes. Ils offrent également, la possibilité à toute structure de manier spatialement son activité.

C’est dans cette optique de maniabilité spatiale, qu’en 2012, la Préfecture de Police (PP), monte un projet en 2 volets, organisationnel et technique avec pour fruit de leur effort : le GéoPPortail. Un système complet, capable de représenter à terme, l’ensemble des informations aux dimensions spatiales, sur des outils cartographiques.

GéoPPortail se trouve être un portail partagé (production / échange de données) au travers des différents services de la PP, qui ainsi ont tous un accès à la totalité des applications cartographiques du portail SIG.

Pour la Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris (BSPP), les SIG sont bien plus qu’un simple outil de prise de décision. Ils sont devenus primordiaux pour le bon fonctionnement des interventions.

Autant au niveau du traitement des appels, qu’à chaque mission, au coeur même de la cellule SIG de la BSPP, du nom de SIGAREO.

« Tant que les Sapeurs-Pompiers auront besoin de se déplacer pour nous secourir, ils auront besoin des SIG. »

(Source : http://masig.ensg.eu/PDF/BSPP.pdf)

Ces derniers utilisent cet outil dans la gestion de crise, et d’urgence (optimisation, préparation et suivi en temps en réel), mais également dans la gestion territoriale (optimisation de gestion de réseaux, cadastre, transport scolaire, etc.).

Concrètement les données géographiques apportent une grosse partie des bases de données :

En amont, cela permet divers fonctionnalités : identification des zones à risque, répertorisation des institutions recevant du public, préparation des missions, types de population, action préventive sur tout le territoire…

Par la suite, pendant une situation d’urgence, ils gèrent et rendent plus facile le traitement des appels, suivent en temps réel l’évolution de la situation et se coordonnent sur le terrain. En complément de la mensuration de la population affectée. Tout ceci est rendu possible grâce aux puces GPS placées dans chacun des véhicules de services. Il sont ainsi suivi en temps réel par le CODIS, et leur garantit : tracement et sécurité.

Ce dernier, peut par exemple, décider du déplacement de moyen supplémentaire d’un point à un autre, en fonction de l’urgence identifiée.

Enfin, les données géographiques offrent la possibilité de prendre les dispositions nécessaires pour éviter la reproduction de ces événements ; voire même de la représentation statistiques de ces crises.

Le SIGAREO ( Système d’Information Géographique Appliquée à la Recherche aux Études et à l’Opération), a la capacité de tirer parti des retours de situations de crises.

Source : Revue XYZ, Un SIG pour les sapeurs-pompiers de Paris, [En ligne], 3ème trimestre 2004 (consulté le 27/09/2017).

Outil en collaboration avec la totalité des directions de réseau, publiques et privées, le SIGAREO peut:

  • « Identifier et localiser par couches et réseaux les risques par types,
    • Fournir toutes les informations au traitement opérationnel,
    • Faciliter l’aide à la décision lors de l’éclosion de l’incident,
    • Archiver les événements et cartographier les zones à risques. »

 

« La pérennisation du système repose évidemment sur l’actualisation des informations. »

(Source : Un SIG pour les sapeurs-pompiers de Paris)

Source : http://masig.ensg.eu/PDF/BSPP.pdf

 

 

L’intérêt du SIGAREO va plus loin, il peut aider à la conduite des missions et prise de décision, grâce à des modules propres à la brigade (langage java).

Couverture opérationnelle (« affichage de l’ensemble des autres secours de la brigade et représentation de l’état de leur ressources en temps réel »), guide opérateur pollution (visualisation, anticipation de possibles pollutions), gestion des hydrants (« les bouches et poteaux d’incendie sont géo-localisés dans le système et répondent aux changement d’état (disponible ou non) par un code couleur, visible à l’instant t _ Positionnement GPS »).

Et encore un tas d’autres capacités à son utilisation, sont possibles (Cf. Exemple : « Application cartographique « Hydrant » »)

Source : http://masig.ensg.eu/PDF/BSPP.pdf

 

 

 

 

 

SIGAREO, l’outil essentiel au système de transmission d’alerte au sein de la BSPP.

Rigoureuses et précises, les règles d’interventions des Sapeurs-Pompiers, font d’eux des acteurs de plus en plus solicités.

 

 

 

 

 

POUR ALLER PLUS LOIN :

Un autre usagé des SIG, le Sdis78, qui «réalise des atlas opérationnels nouvelle génération : cadrage personnalisé des dalles cartographiques (carrés kilométriques utilisés sur le terrain par les Sapeurs-Pompiers), fenêtre de localisation, informations complémentaires (nom de la communes, noms des carrés adjacents »…).  (Source : http://fr.geoconcept.com/download/product_sheet/pompier-SIG_psheet.pdf).

 

 

 

 

Sitographie :
  • L’Express. Des pompiers tombent dans un piège et se font emprunter leur camion, 04/02/2017, [En ligne]. //www.lexpress.fr/actualite/des-pompiers-tombent-dans-un-piege-et-se-font-emprunter-leur-camion_1876048.html (consulté le 03 octobre 2017)
  • http://fr.geoconcept.com/download/product_sheet/pompier-SIG_psheet.pdf
  • http://masig.ensg.eu/PDF/BSPP.pdf
  • Un SIG pour les sapeurs-pompiers de Paris
  • Revue XYZ, Un SIG pour les sapeurs-pompiers de Paris, [En ligne], 3ème trimestre 2004 (consulté le 27/09/2017).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *