Le portail géofoncier : un outil d’analyse des données foncières françaises géolocalisées dans un sig.


Le portail géofoncier est une plateforme sig développée par l’ordre des géomètres experts dans le but de visualiser les données foncières sur l’emprise du territoire national. Il est accessible à l’adresse suivante : https://www.geofoncier.fr/

Qu’entendre par données foncières ?

N’ayant pas trouvé de définitions précises pur cette expressions, nous allons donc tenter de la définir par nous même. Par données foncières, nous entendons l’ensemble des documents spatiaux produits ou approuvés par l’ordre des géométres-experts permettant de qualifier une portion précise de l’espace. L’éventail des données référencées est large. Il peut par exemple s’agir de Plans Locaux d’Urbanismes, de la localisation des parcelles cadastrales, des zones Natura 2000.

Il est possible grâce au portail de superposer plusieurs couches réparties dans plusieurs sections. L’utilisateur choisi un fond de carte et y superpose les couches choisies.

Quelle plus value par rapport à des applications comme le géoportail ?

Le portail présente une plus-value intéressante sur plusieurs points. Tout d’abord il permet à l’utilisateur de visualiser des cartes ou des photographies ariennes anciennes . De cette façon il devient possible d’avoir une perspective historique de la parcelle analysée. Il devient alors possible par exemple de voir comment une parcelle du cadastre à évoluée au cours du temps.

L’un de ses principaux apports provient de sa capacité à rendre visible et compréhensible la superposition des documents d’aménagements et d’urbanisme sur une portion donnée.

L’une des difficultés majeurs de l’aménageur est de comprendre comment les différents documents d’urbanisme et d’aménagement se superposent les uns aux autres. Le portail géofoncier permet de voir les superpositions des différents documents d’urbanisme opérationnel et d’aménagement. De cette façon l’utilisateur peut avoir une vue globale sur les principes d’aménagement de la zone. On peut par exemple savoir en un coup d’œil si la zone est recouverte par un SCOT ou un PLU, s’il y a une zone de protection naturelle type Natura 2000. L’utilisateur peut aussi y importer ses propres données pour compléter la carte.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *