Un continent de déchets dans le Pacifique !


C’est dans Nord-est du pacifique, entre la Californie et Hawaï, que de nombreux déchets dû à l’activité humaine se propagent dans les océans, emportés par les courants marins. Ces déchets sont acheminés vers un nouveau « continent » dont la taille est de 3,5 millions de km² soit pratiquement 5 fois la France.

C’est en 1997 que cette zone de déchet a été découverte par le capitaine Charles Moore.

Depuis une cinquantaine d’année, les déchets venant de la côte mais aussi des bateaux sont emportés par le vent et flottent dans l’océan pendant plusieurs années avant de se regrouper dans deux larges zones : « Plaque de déchets du Pacifique est » et « Plaque de déchets du Pacifique ouest ». A elles deux, elles forment la « Grande plaque de déchets du Pacifique ». Une estimation indiquerait qu’elle pourrait être composée de 750 000 débris par km² et ceci ne cesserait d’augmenter selon les années.

Selon Chris Parry, chef de programme d’éducation du public,  les déchets tourbillonnent depuis plus de 50 ans sous l’effet du gyre subtropical du Pacifique Nord. Similaire à un puissant siphon marin, le vortex attirerait vers lui toutes nos poubelles. Cependant, contrairement au siphon, les déchets ne sont pas aspirés mais accumulés en surface.

Les plastiques, principaux déchets

Les plastiques constituent 90% des déchets flottants sur les océans. Le Programme des Nations Unies pour l’Environnement mentionnait en juin 2006 qu’on trouve en moyenne 46 000 morceaux de plastique par 2,5 km² d’océan sur une profondeur d’environ 30 mètres !

En certains endroits, la quantité de plastique dans l’eau de mer est jusqu’à 10 fois supérieure à celle du plancton qui est le maillon élémentaire de la vie dans les océans.

Il faut prendre conscience que la dégradation des plastiques est estimée entre 500 et 1000 ans ! Cela est donc terrible pour la biodiversité marine ! Un des exemples le plus connu, celui de la tortue qui s’étouffe avec des sacs plastiques en les confondant avec des méduses. C’est donc toute la chaîne alimentaire qui est affectée car les plus petits morceaux de plastiques sont intégrés par des oiseaux, des poissons qui se feront ensuite mangés par des plus gros …

Greenpeace estime qu’à l’échelle de la Terre, environ 1 millions d’oiseaux et 100 000 mammifères marins meurent chaque année de l’ingestion de plastiques.

Ce « continent » attire plusieurs animaux dont l’espérance de vie est alors diminuée. Au total plus de 267 espèces seraient affectés par ces déchets.

Des solutions ?

Malheureusement, le nettoyage de ces océans de déchets est insurmontable par leur immensité ! Selon Marcus Eriksen, directeur de recherche et d’éducation « il n’y a rien que nous puissions faire maintenant, à l’exception de ne pas faire plus de mal. » De plus cela serait dommageable  aux organismes qui survivent sur ce nouvel « eldorado ».

Cartographie des déchets marins

La Grande plaque de déchets du Pacifique n’est bien évidemment pas la seule à exister.

C’est pourquoi des chercheurs de l’Alfred Wegener Institute ont compilé les études scientifiques sur le sujet pour les réunir en une base de données unique et dresser des cartes globales édifiantes.

Ces éléments ont permis de réaliser des cartes globales où apparaissent la distribution des déchets et leurs interactions avec les organismes. L’analyse des données collectées permettent ainsi de montrer le pourcentage des oiseaux marins et des poissons qui sont particulièrement affectés par les déchets : 34% des espèces étudiées ingèrent des détritus, 31% les colonisent et 30 % se retrouvent étranglés, handicapés ou piégés par cette pollution due à l’homme. Le nombre total des espèces affectées augmente régulièrement et on estime leur nombre aujourd’hui à 1333.

Si les cartes indiquent bien les endroits où des chercheurs ont documentés des accumulations de déchets, les zones vierges en revanche ne représentent pas forcément des zones « propres » : elles n’ont peut-être simplement pas été étudiées ou n’ont pas donné lieu à publication.

  

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vortex_de_d%C3%A9chets_du_Pacifique_nord

http://www.lemonde.fr/big-browser/article/2017/09/19/pour-sauver-les-oceans-des-dechets-plastiques-devenez-citoyens-des-iles-poubelles_5187925_4832693.html

http://www.lefigaro.fr/sciences/2017/05/16/01008-20170516ARTFIG00164-une-ile-deserte-du-pacifique-sud-abrite-38-millions-de-dechets-plastiques.php

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *