Créer un parc façon SimCity : un nouvel outil d’urbanisme participatif


La Mairie de Paris n’a jamais été avare en terme de concertation. En plein mouvement, elle cherche toujours à associer les citoyens à ses évolutions. En témoigne la mise en place récente des budgets participatifs, qui a eu un grand écho médiatique.

Elle se veut aujourd’hui pionnière en matière d’urbanisme participatif. Organiser des enquêtes publiques ? Des réunions de concertation ? Demander aux citoyens de répondre à des sondages et de remplir des questionnaires ? Tout cela semble dépassé pour la Ville de Paris ! A l’ère du numérique, celle-ci propose désormais aux citoyens de construire leur ville en jeu vidéo… vous avez bien lu !

C’est à l’occasion de l’aménagement d’un parc dans le 18ème arrondissement que la Mairie de Paris a mis en place cet objet de concertation inédit. Le quartier de la Chapelle Charbon, à proximité de la Porte des Poissonniers, est depuis longtemps délaissé entre friches industrielles et ferroviaires. La Ville de Paris souhaite aménager un parc urbain à cet endroit à l’horizon 2023.

ob_b4652a_chapcharschema0001

Source: http://asa-pne.over-blog.com

Comment associer les habitants à ce projet ? En leur demandant de dessiner eux-mêmes le futur parc ! Comment dessiner un parc lorsqu’on n’est pas paysagiste ? Réfléchissez bien, nous sommes nombreux à l’avoir fait dans les années 1990… En jouant à Sim City pardi !

C’est la démarche originale et inédite d’urbanisme participatif que la Mairie de Paris propose à ses citoyens pour l’aménagement du Parc de plus de 6 hectares situé au coeur du futur quartier de la Chapelle Charbon. Pendant la phase de concertation, qui vient de se terminer le 30 septembre, les citoyens pouvaient s’inscrire sur le Site Internet « Imaginons Paris », et en quelques clics imaginer leur parc idéal.

Source : chapellecharbon.imaginons.paris

Source : chapellecharbon.imaginons.paris

Première question posée par le site Internet : sélectionnez votre « ambiance ». Parmi un choix de quatre images de parcs existants, le citoyen peut sélectionner celle à qui il voudrait que le futur parc ressemble le plus : nature sauvage, grandes allées droites, etc. Apparait alors un espace interactif représentant le parc vide de tout élément. En cliquant dans la rubrique « aménagements », l’internaute citoyen va sélectionner des éléments potentiels du parc et les placer là où il le souhaite. Cette rubrique « aménagements » se compose de six catégories : nature, mobilier, sports et loisirs, agriculture urbaine, culture et services. Le jeu propose également de conserver ou supprimer les halles et quais désaffectés. Mais attention : chaque élément a un coût, et lorsque notre parc idéal devient trop fourni, le site nous répond que le budget a été dépassé… et nous invite à supprimer des éléments, nous rappelant ainsi la réalité de la gestion d’un budget limité. Alors : ferme pédagogique ? jardins partagés ? scène de spectacles en plein air ? Il va falloir faire des choix !

A ce stade, la fin du jeu est trop récente pour trouver un bilan de cette concertation inédite. Si la démarche semble formidable du point de vue de la participation citoyenne aux projets urbains, il est légitime de se demander comment vont être traités les résultats. Va-t-on compter le pourcentage de personnes ayant opté pour un jardin à l’anglaise ? pour une réhabilitation des quais désaffectés ? pour l’installation de tables de pique-nique ? Nous souhaitons bon courage à l’équipe chargée du récolement des voix et avons vraiment hâte de voir le résultat !

Sources :

www.demainlaville.com

http://www.usine-digitale.fr

http://chapellecharbon.imaginons.paris

http://asa-pne.over-blog.com

http://www.mairie18.paris.fr

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *